JE N’AI PAS DEMANDÉ À NAÎTRE… LETTRE D’UN CHATON…


Je suis né au mois de janvier
Je suis né sans n’avoir rien demandé.
Nous étions cinq sur la portée
Nous étions cinq les uns contre les autres serrés.
Ma mère a mis bas dans un fossé
Là où elle pensait qu’on serait bien cachés.
Alors nous nous sommes mis à téter
Nous nous sommes mis à espérer.
Nous avons commencé à nous déplacer
Nous avons commencé à explorer.
Il faisait froid en ce mois de février
La neige n’arrêtait pas de tomber.
Nous restions ensemble serrés
Nous restions ensemble pour nous réchauffer.
Puis nous avons encore grandi
Sur cinq, deux étaient déjà partis
Rejoindre le paradis.
Ils étaient trop fragiles pour le froid
Ils avaient perdu ce combat.
Il restait moi, mon frère ma sœur
Dans la nuit, le froid et la peur.
Puis, nous sommes partis chacun de notre coté
Essayer de survivre, essayer de lutter.
Quelques jours ont passé
Et un soir où je cherchais à manger
J’ai vu mon frère agoniser sur le bas-côté.
Une voiture l’avait renversé
Et bien sûr personne ne s’était arrêté.
Il est mort après avoir lutté
Il est mort seul sans personne à ses côtés.
Moi j’essaie de survivre dans les bois
Mais je sais que le temps est compté pour moi.
Je ne suis pas fait pour cette vie là
Je ne suis pas fait pour vivre comme ça.
J’ai revu une fois ma sœur suivit par des petits chats
Qui sans doute connaîtront la même misère que moi.
S’il vous plaît pensez à nous
S’il vous plaît ne croyez pas
Que nous, les chats
On peut se débrouiller sans vous.
Vivre seul dans la nature
N’est pas pour nous une sinécure.
Nous devons faire face aufroid, aux chasseurs et aux fous
Nous devons tout le temps être au garde à vous.
Pour nous, la faim et la misère
Jamais de caresses ou de litière.
Alors, vous qui me lisez
Pensez à nous faire stériliser
Car c’est le seul moyen d’arrêter
De nous faire vivre sur cette terre
Un ENFER… M.B.

image