Des nouvelles de Blacky

DES NOUVELLES DE BLACKY ( Maintenant Lamy )
Bonjour!
Je vous écris un petit mot pour vous parler de ma nouvelle maison. Premièrement, je tiens à vous remercier pour les bons soins que j’ai reçus dans votre site d’hébergement pour migrants clandestins, le temps était long et j’étais angoissé par le sort que me réservait l’avenir, vous saluerez mes congénères, j’espère qu’ils ont eux aussi trouvé un bon maître
Je suis heureux dans ma nouvelle demeure, la bouffe est opulente, peut-être trop, j’ai des petits soucis de digestion, l’eau est propre et fraîche, à volonté , comme au buffet chinois. J’ai officiellement pris possession du canapé, j’aurais bien pris le lit aussi, mais le maître m’interdit la chambre à coucher, Vous savez comme je suis manipulateur , cela m’aurait fait bien rigoler de voir le maître dormir par terre pendant que je me vautrais dans son lit.
Il croyait que j’ignorais le sens des mots , couché, assis, au pied. Non mais me prend-il pour un abêti? Aussi, histoire de me payer sa tête, je refuse d’obéir devant ses amis. Il dit que je suis tête de mule, je m’en fous, je ne sais pas ce qu’est une mule. Il insiste pour que lorsque je marche avec la laisse, quelle ne soit jamais tendue. Enfin si ça peut lui faire plaisir, je vais le faire. Il me trouve très” pot de colle”, mais vous comprenez , je ne voudrais qu’on m’abandonne une seconde fois. Ce qui l’horripile, c’est que je fasse ma crotte, juste au pied de la véranda, alors qu’il a un grand terrain, j’imagine que je devrai faire un petit effort.
Sinon nous sommes allé cueillir des champignons, ça sentait bon et j’avais la truffe alerte. Dimanche, à l’aube, nous sommes allés voir le brouillard qui se levait sur la rivière et il a encore ramassé des champignons, Décidément, son truc de champignons me paraît un peu loufoque. Moi ça ne m’intéresse pas, ce que j’aime c’est de batifoler dans les bois.
Le régime de vie du maître est un peu spartiate, il se lève tôt, parfois à quatre heures, et comme un parfait sans-gêne, il commence à faire son boucan, café, , bading badang.
Hey j’ai encore sommeil moi! Mais le pire c’est qu’il insiste pour que nous allions faire un petit jogging.Six heures du matin le cave!
Il dit que je dois faire de l’exercice, sinon je vais devenir comme un de ces ados désarticulés qui branlent au vent et qu’il me mettra une casquette sur la tête, la palette à l’arrière! Mon œil, un ado désarticulé , d’accord d’accord, mais pas de calotte la palette à l’envers, je t’en supplie.
De retour à la maison, nous prenons le petit déjeuner. Il insiste pour manger en premier, respect de la structure hiérarchique, qu’il dit. Parfois j’ai l’impression qu’il se prend pour un fonctionnaire.
Demain, la météo annonce un temps d’homme, canapé et lecture,

Cordial souvenir, Lamy
P.J.B.image