5 Plantes d’hiver toxiques pour les chiens et les chats. LES CONNAISSEZ-VOUS?

5 plantes d’hiver toxiques pour les chiens et les chats

On pense facilement aux intoxications par les plantes au printemps, lorsque la vie refait surface au jardin, mais l’hiver n’est pas sans risques pour nos animaux de compagnie. Il est courant d’offrir de jolies plantes pleines de couleurs pour égayer nos intérieurs par ces temps frisquets, mais attention, malgré leur aspect chaleureux, elles peuvent représenter un réel danger pour votre chien ou votre chat.

Voici les 5 plus représentées dans nos maisons :
1. La bruyère.
Partie toxique : Toute la plante.
Symptômes : Troubles digestifs intenses (vomissements, diarrhées), troubles cardiaques et nerveux.
Toxicité : Importante.
2. Le gui.
Partie toxique : Toute la plante, mais surtout les baies (attention lorsqu’elles tombent au sol, votre animal pourrait jouer avec et les avaler).
Symptômes : Salivation importante, troubles digestifs (vomissements et diarrhées), troubles nerveux : dilatation des pupilles, démarche anormale, convulsions.
Toxicité : Très toxique, surtout chez le chat. Une ingestion massive de gui peut entraîner le décès de l’animal.
3. Le houx.
Partie toxique : Toute la plante. Ce sont surtout les baies qui sont toxiques, mais les feuilles le sont aussi ; elles sont moins souvent ingérées du fait des piquants. Attention tout de même, il existe des rameaux présentant des feuilles lisses.
Symptômes : Salivation importante, troubles digestifs intenses (vomissements et diarrhées).
Toxicité : non négligeable. Les cas de mortalité sont rares.
4. L’Hellébore noir ou Rose de Noël.
Partie toxique : Toute la plante.
Symptômes : Salivation importante, troubles digestifs (vomissements, diarrhées), troubles nerveux (dilatation des pupilles, excitation, paralysies)
Toxicité : Très toxique.
5. Poinsettia ou Etoile de Noël.
Partie toxique : Tige et feuilles (vertes et colorées).
Symptômes : Vomissements, douleurs abdominales, ulcères buccaux, œdème de la gorge (difficultés à respirer), troubles cardiaques, troubles nerveux (excitation, tremblements), hémolyse (destruction des globules rouges).
Toxicité : Très toxique. Une ingestion massive peut entraîner le décès de l’animal.
Que faire en cas d’ingestion ?
Si vous voyez votre animal en train d’ingérer une de ces plantes, la première chose à faire est d’éloigner votre animal de la plante.
Vous pouvez essayer de le faire vomir, uniquement si l’ingestion est très récente. Pour faire vomir un chien ou un chat, vous pouvez lui faire avaler une cuillère à soupe de sel diluée dans un demi-verre d’eau ou lui faire avaler de l’eau oxygénée (concentrée à 20 volumes). L’administration de ces solutions n’étant pas facile, il est plus sage d’aller consulter votre vétérinaire dans les plus brefs délais.
Dans le cas ou l’ingestion remonte à plusieurs heures, vous ne pourrez malheureusement plus rien faire vous-même, il vous faudra alors consulter au plus vite.
Il n’existe pas d’antidote pour les intoxications aux plantes citées ci-dessus. Il est donc très important d’emmener votre animal chez son vétérinaire afin qu’il puisse pallier aux symptômes présents et anticiper la possible aggravation de son état.
Si vous ne connaissez pas la toxicité de vos plantes, vous pouvez vous renseigner auprès de votre vétérinaire.
Source Wamiz.